Dans ILCOR / AHA 2015 RCR pour passer de CCO?

AHA-Directives-RCPBLSD-2010.jpg Dans les lignes directrices actuelles sur la réanimation cardiorespiratoire appriccio l'arrêt cardiaque est de fournir une assistance circulatoire et soutenir la ventilation avec un ratio de 30 compressions thoraciques à 2 insuflazioni. Cette approche est aussi appelé CPR, réanimation cardio-respiratoire.

Mais tout cela pourrait changer dans la nouvelle révision des lignes directrices en 2015 en passant à une approche de CCO, compressions thoraciques seulement. Puis nous nous arrêtons pour donner de l'oxygène à nos patients en arrêt cardio-respiratoire? Pour l'instant ne savons pas, mais nous voyons la raison pourquoi un choix possible.

La preuve est cette étude rétrospective de 2012 publié dans Circulation intitulé « compressions thoraciques seul réanimation cardiorespiratoire associée à une meilleure survie à long terme par rapport à la norme en réanimation cardiorespiratoire "qui a comparé la survie de 1210 patients traités avec une approche vers 1253 CCO traité CPR avec le "classique".

Le résultat, contre toute attente, ce est que la survie est beaucoup plus élevé chez les patients traités avec des compressions thoraciques seulement par rapport à ceux traités avec l'approche actuelle 30: 2. Pourquoi? Peut-être cela signifie que réellement dans le patient en arrêt cardiaque sont beaucoup plus importants qualité des compressions thoraciques et que la plus petite interruption de compressions produit une chute de pression intravasculaire spectaculaire créé par le cycle précédent, puis, dans la prochaine grande partie de, compressions sont perdus à recréer cette pression.

Un autre point en faveur des compressions soleil poitrine avec la réalité, souvent affirmé que déjà les seules compressions thoraciques, aller à comprimer la poitrine, la production, en plus de la compression désirée du muscle cardiaque également une compression efficace des poumons en produisant ainsi, à chaque compression, une respiration "passive" du patient. Cependant, une étude de 2010, toujours en circulation intitulé « Validation efficacité de la ventilation Généré par compressions thoraciques seul dans le modèle du poumon », explique la place que les volumes d'air créées lors de l'ACO ne sont pas suffisantes pour fournir des fonctions de soutien minimes la base du patient.

Où allons-nous alors dans les 5 prochaines années de la MRN? Nous le saurons bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>