This page has been translated from Italian

Comme en toutes choses, en regardant superficiellement un problème dont la solution semble facile. Mais c'était vrai. Faites le test d'admission à la médecine.

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Stefania Giannini, a publiquement exprimé des réserves sur le test d'admission aux cours de diplôme en médecine et diffusé une hypothèse alternative «français»: tout candidat qui le souhaitent peuvent s'inscrire dans la première année et la sélection est faite sur la base des résultats des examens de la première année, en supposant la poursuite des études que les bons élèves, le nombre requis par la réglementation européenne.

Il semble une alternative intéressante, mais il sera juste comme ça? Eh bien, en regardant la ' analyse de la proposition de la ministre qui fait Andrea Bellelli, professeur de biochimie à l'Université de Rome La Sapienza, sur Le Quotidien, dire que c'est une solution à cazzum.

Je résume les critiques de cette alternative:

  • Depuis je reste dans la médecine que si ma moyenne à la fin de la première année est élevé, bien, refusant tout vote qui n'est pas 30 et de louange. Résultat, tout le monde aura la même moyenne, 30 cum laude.
  • Les examens de première année sont la voie orale, si déjà maintenant avec le cerveau d'admission il ya des critiques et des objections, encore moins lorsque la décision sera à des examens oraux et donc sensibles à l'appréciation arbitraire des enseignants de la première année
  • Nous enlevons les examens oraux dans la première année et de faire un méga cerveau de la fin de la première année. Et puis, cela change avec le cerveau Mega de courant?
  • Qui ne dépasse pas la première année que nous faisons? L'expulser de l'université qui va contre la loi actuelle qui prévoit que je peux répéter les examens autant de fois que je veux?
  • Ou les laisser dans un premier temps avec le fait que l'année prochaine, nous aurons deux fois plus de personnes et ainsi de suite. Donc, j'ai déjà eu à augmenter les installations, les professeurs, les stages de 7 fois à faire jusqu'à l'entrée gratuite dans la première année, et maintenant que faisons-nous? maintenant nous avons 13 fois le nombre de personnes présentes reconnu au premier?

Quant à moi, pour moi que j'ai vécu de première main , j'ajoute une réflexion personnelle sur le barrage actuel. Tout d'abord, pour la première fois j'ai trouvé un concours principal où il est impossible de tricher. Vous pouvez être le fils du recteur, mais si vous ne marchez pas, ne marche pas (et pour la petite histoire, quand je l'ai fait, j'étais aussi le fils du recteur qui n'a pas passé) parce que ceux qui contrôlent les réponses (CINECA) ne savez pas qui vous êtes mais votre code à barres et qui a l'association entre le code à barres et le nom (université) ne décidez pas le score.

En outre, nous faisons une comparaison avec mon ancienne vie de physique à Bologne. C'est, par exemple, la physique n'est pas une option que vous le faites avec un cœur léger avec l'espoir de devenir millionnaire ou parce que vous le prenez comme solution de repli. Le faire parce que vous aimez la physique. Pourtant, même là, il y avait des gens qui était là juste pour être là, ne voulait pas étudier et, ce faisant ralenti l'ensemble du groupe.

Ces médicaments, cependant, qui sont là parce qu'ils ont gagné un concours, les gars, broyer comme les trains tests sur des tests avec des traits de trente et de louange. Ils sont jeunes et puis parfois coupable de naïveté homme déterré, mais si vous demandez les étapes de la respiration cellulaire ne vous inquiétez pas qui va durer et complexe enzymatique.

Donc, étant donné que le barrage devrait être là, si vous trouvez une meilleure méthode qui est très bien, mais pour l'instant, à mon humble avis, c'est le meilleur de tous les mondes possibles.

Cet article a été lu 266 fois

Ajouter un commentaire