This page has been translated from Italian

maison-no-wifi Prenons un instant pour lire et commenter le décret du faire pour voir si il est vrai qu'à partir de demain, nous prévoyons que le WiFi gratuit dans tout.

L'article en question est non. 10 et dispose d'un titre symbolique "Libéralisation dell'allaccio des terminaux de communication vers les interfaces du réseau public." Après avoir lu et il semblerait donc le wifi gratuit si ce n'était pas ce que nous nous souvenons qu'il ya encore un décret anachronique créé au moment de la SIP, quand Internet n'existait pas et quand attaquer quelque chose paire torsadée à savoir le «réseau public» devait être autorisé ou qui " installation, les essais, la connexion et l'entretien de l'équipement terminal, être effectuée en conformité avec les normes techniques en vigueur, fournit à l'abonné par l'opérateur du service public ou titulaires d'une autorisation d'activité de grade adéquat au potentiel «complexité et 'plante'

Ce décret a été, à un certain point, par le décret-loi du 26 Octobre 2010 n. 198 l'article 2, qui s'étend le courant réseau public INTERNET dire où "Les utilisateurs de réseaux de communications électroniques sont tenus de confier les travaux d'installation, le raccordement, les tests et la maintenance des équipements terminaux visés à l'article 1, paragraphe 1, lettre a), chiffre 1), qui réalise la connexion des équipements terminaux à l'interface de réseau public, aux entreprises autorisées selon le mode »et, conformément au paragraphe 2." Donc, pour installer un routeur, point d'accès et en tout cas terminal de communication qualsisi besoin d'un petit homme avec la licence. .

Donc, ce n'est pas que, par hasard, le titre se réfère pas tant de WiFi comme tout ce décret anacronistoco aller ensuite à guérir la bonne chose, mais cela n'a rien à voir avec le WiFi?

Et, en fait, un peu au-dessous, dans la section 3, nous lisons: «décret législatif 26 Octobre 2010, n ° 198 a été modifié comme suit:.. L'article 2 est supprimé"

Ainsi, le point 3. art. 10 du décret dit que pour faire l'installation de routeurs, modems et points d'accès pas «besoin d'une entreprise avec un personnel agréé pour l'installation d'un tel équipement. Cela n'a donc rien à voir avec le WiFi gratuit, mais libère ceux qui ont déjà installé des dispositifs de réseau pour faire partie de ce installateurs de pression avec la licence.

Passez à l'étape 1 de l'arrêté de faire. Ici, il est difficile de donner une interprétation d'un article fumeux comme point dit que «Le choix de l'accès internet est gratuit pour le public et ne nécessite pas une identification personnelle des utilisateurs. L'obligation gestionnaire garantie la traçabilité le lien (adresse MAC) ».

Venez à l'ordre. Tout d'abord, nulle part il est écrit WiFi puis dans "L'offre d'accès à Internet pour le public» pour me faire tomber ADSL, fibre, Sky, et ainsi de suite. Donc à partir de maintenant jungle sauvage? Je dirais que non, je l'ai lu qu '«il est libre" et en fait, en Italie, l'accès à l'Internet n'est pas interdit. Continue »n'exige pas l'identification personnelle des utilisateurs." Mais pourquoi cet adjectif «personnel» où il suffisait de dire "ne requiert pas l'identification des utilisateurs." Si vous n'avez pas besoin d'identification identification "personnel" exige? Ce n'est pas que cela signifie tout simplement que je ne peux identifier l'utilisateur avec d'autres moyens autres que celui d'être de la personne en face de vous, mais avec d'autres systèmes, «impersonnelle» que son téléphone portable? Et si, comme le point va, j'ai l'obligation d'assurer la traçabilité du lien mais sans identification, que puis-je faire? Glissando sur l'adresse MAC qui est sicurmente une erreur nerd-novlangue

Étape 1 nous dit que nous pouvons fournir un accès Internet au public, je peux identifier les utilisateurs avec des méthodes «impersonnelles» et que j'ai une obligation de les suivre. Dis-moi où est le WiFi gratuit.

Étape 2. Réaffirmant une fois de plus que je dois suivre les sessions, "la piste de sesione", "où pas associée à l'identité de l'utilisateur," ne constitue pas un traitement de données à caractère personnel ... ». Donc, étant donné que je dessine, mais je ne sais pas qui c'est seulement parce que je connais son numéro de téléphone et autres données d'identification, puis ces sessions ne tombent pas dans les données personnelles et ne sont donc pas soumis à la vie privée, n'ont pas à obtenir l'autorisation de l'utilisateur pour le traitement des données personnelles que l'utilisateur sera peuvent exiger l'annulation.

Puis à l'étape 2 du décret ne nous dit que les traces des utilisateurs ne sont pas des données personnelles. Pas de wifi gratuit.

Dernière partie du paragraphe 2, les hôtels, les campings, et tous les exercices qui ne font rien et que, dans la marge, d'offrir une connexion Internet, une borne Internet ne sont pas et donc ne pas avoir toute une série d'obligations qui ont pour la borne Internet demande d'autorisation à la police et ainsi de suite.

En conclusion, quelques points ont été clarifiés, les données personnelles sur le fait que les hôtels ne sont pas offrir POINT Wifi et a été enlevé une exigence anachronique en ce qui concerne l'installation de l'équipement. Mais où est le WiFi gratuit?

Cet article a été lu 37 fois

Laisser un commentaire